Silence, On tourne!

15 06 2008

La mode est un éternel recommencement dit-on, et comme pour l’illustrer, chaque année à la même période je sacrifie mes week-ends d’été à festoyer mes copains, copines, qui convolent en juste noces, tandis que je leur consacre mes soirées d’hiver à panser leurs plaies, les âmes brisées, leurs désillusions, et à gérer les bris de divorces et autres séparations douloureuses…

Il y a quelques jours, je l’ai fêté Elle, jeune et jolie, drôle, attachante, dévouée et serviable, et Lui, son inconnu, qu’elle a rencontré quelques semaines auparavant, mignon, sombre, perdu et quelque peu désemparé.

Durant toute leur soirée de mariage, j’attendais qu’un réalisateur hurle « Coupez!! On la refait » tellement j’ai eu le sentiment de me retrouver dans une parodie de série B, avec deux protagonistes pas conscients de leur grossière erreur.

Nous étions tous stupéfaits, ils ne se connaissaient pas du tout, et n’étaient ensemble que depuis peu, ils ne savent pratiquement rien l’un de l’autre, et cerise sur le gâteau; ils n’avaient même pas l’air heureux à leur propre mariage. Les parents de chacun, apeurés, distribuaient des sourires jaunes tandis que les familles se toisaient du regard. Quant à nous, nous observions notre amie, qui bien que nous ayant habituée à son grain de folie, ses histoires d’amour fluviales aux confluents marécageux, elle n’aurait jamais été capable d’accepter une demande en mariage par téléphone, mais elle la fait.

Que s’est-il passé pour que tout ceci s’organise en si peu de temps, elle qui il y a encore quelques semaines était depuis quelques mois avec un autre. D’ailleurs lorsqu’elle me l’a annoncé, j’étais sure que c’était une mauvaise blague, une occasion de plus de faire la fête mais en riant du sort, avec un thème à la fois aussi sérieux et léger que le mariage.

Comme dans la plupart des mariages marocains, célébration teintée d’hypocrisie, le bar est situé assez loin du centre des festivités. Il faut relever son caftan avec élégance, le nouer entre trois doigts au niveau des genoux, laisser apparaitre des jambes nus et graciles sous des kilos de tissus, et avancer droit avec aisance et dignité. Une fois là-bas, j’y croise le jeune homme dont les copains gavent d’alcool à l’entonnoir, il n’a pas l’air heureux et n’a pas souri une seule fois depuis le début de la cérémonie, alors son ami me confie qu’il faut lui donner un air jovial donc ils l’ont forcé à devenir ami avec J. Daniels.

Mais comment peut-on prendre la décision de se marier par téléphone avec une fille que l’on a vu qu’une seule fois? Pourtant les jeunes mariés sont loin de subir une pression quelconque, et la mariée a toujours joué les « runaway bride » dès lors qu’un petit ami lui proposait le mariage.

Ce mariage, une photographie fidèle du malaise vécu aujourd’hui par nombre d’entre nous, sonnait faux, et nous mettait mal à l’aise, peut-être face à la désastreuse capacité de nos pairs de prendre ce genre de décisions à la légère, ou face à l’indécision d’autres qui repoussent sine die ce jour fatidique.

Je n’ai pas pu m’empêcher de penser à moi, à ma situation de jeune femme à 50 % single, qui a développé une peur panique de toute forme d’engagement et qui fuit les responsabilités de couple comme d’autres ralentissent à la vue des radars. Comment en suis-je arrivée là? Moi qui il y a encore quelque temps rêvait de prince charmant, de couple charmant, de caftan charmant, et de tout le toutim? Je suis aujourd’hui désabusée, blasée, et demeure convaincue qu’il va me falloir pas moins de deux mariages pour trouver enfin l’équilibre. Le mariage « social », comme je me plais à dire, celui que l’on fait aux alentours de trente ans, pour faire plaisir à tout le monde, et flatter son égo, et le mariage de la « maturité » qui viendra certainement quelques années après. Mon raisonnement est pitoyable, et lorsque j’y pense je m’en excuserait presque auprès de la jeune ado que j’ai été.

Je ne supporte pas l’échec lorsque j’ai eu de belles et nobles aspirations, j’ai horreur du doute lorsque j’ai été déjà sure de mes choix, et je préfère ne pas me marier plutôt que de me décevoir.

Qui est donc dans le vrai? Celui qui se marie comme lorsque l’on coche une case d’un document administratif ou celui qui ne se marie pas parce qu’il attend d’effleurer des certitudes?

Elle fit son apparition dans une très belle robe blanche de fin de cérémonie, lui cintrant la taille et s’élargissant en cerceaux au niveau des jambes, elle tenait un petit bouquet de fleurs blanches garni avec gout et s’apprêtait à couper son gâteau avec ce nouveau mari dont elle ne connaissait presque rien. Quelqu’un dans l’assemblée a crié « un bisou », et le mari s’est renfrogné « non, non j’aime pas ça! ». Comment aurai-je réagi en pareil circonstance ? Je crois que je l’aurai entarté dans la pièce montée…

Ce mariage ne durera pas. Je le lis dans le regard de ce couple qui s’est emballé comme un brasier quelques semaines auparavant, et qui est tombé dans le piège du coup de foudre fulgurant.

Comme un lendemain d’ecsta.

Lorsque la descente est dure à digérer. Une descente à quelques centaines de milliers de dirhams, une descente sur un air de Pinhas, chanteur sur le retour des années 90.

Le marié ne sourit pas, la mariée fait semblant, mais on peut lire la peur dans leurs yeux. La même expression de visage que celle d’un enfant qui vient de faire éclater un pétard et qui s’est fait prendre.

Comme un lendemain de mariage à Vegas pour amateurs de roulette russe.

Mon arme est chargée à blanc, et je crois que je vais continuer à tirer dans le vide…


Publicités

Actions

Information

33 responses

15 06 2008
tronik sound

C’est un réel plaisir de te relire Splendi. Pour ce qui est de ton amie je ne peux m’empêcher de poser la question : « What if she was right? »

15 06 2008
Splendindira

@ Tronil Sound : Merci 🙂 je ne peux m’empêcher de penser à elle, j’espère qu’elle est dans le vrai, et qu’elle ne souffrira pas.

16 06 2008
Farid

J’aime bien l’expression « jeune femme à 50 % single » elle coïncide avec une autre du même acabit « Homme marié à mi temps » 😀

16 06 2008
Amédé

Brrrrrr…… Une histoire qui reprend la façon de procéder de la majorité des  »accords » de mariage, pourvu que l’honneur familial soit sauf, et après, on verra,après le divorce, où la jeune divorcée aura le droit de vivre enfin sa vie, et de mener sa baraque comme elle l’entend. On aura beau la pointer du doigt,  »Miskina » elle est divorcée, dira-t-on. Maintenant la divorcée reprend son courage et affrontera les regards jusqu’à épuisement. Elle choisira un métier, elle travaillera et si elle réussit, elle retrouvera un bon mari, qui s’intéressera beaucoup plus à son portefeuille qu’à son visage ou à autre chose.
Amédé

16 06 2008
5estrellas

Tu décris la chose tellement bien que ça va ressasser une terreur que plusieurs avaient un jour ressenti lolll !

17 06 2008
Mosquita

Je trouve cette histoire terrifiante, surtout pour moi qui suis totalement allergique au mariage. J’ai déjà assisté à ce genre de mascarade, c’était une de mes amies, et on ne peut qu’être heureuse, mais hypocritement, pour la mariée, même si on a envie de lui dire qu’elle fait la pire erreur de sa vie.
Je pense que c’est un phénomène qui commence à prendre de l’ampleur puisque même en France cela existe, même chez des femmes qui ont reçu une éducation très « farnçaise ». Je me demande ce que ça signifie, est-ce que les gens en ont marre et sautent sur la solution de facilité ?
En tout cas, ce que je peux souhaiter à ton amie, même si ça relève du miracle, c’est qu’ils finissent par s’aimer. Au pire, elle aura fait son « mariage social »

Ps : Je voulais vous féliciter pour votre blog, je vous lis depuis longtemps, et je trouve vos articles très bons et très pertinents.
A l’occasion faites un tour sur mon blog
http://mosquita.over-blog.com/

17 06 2008
mamoun

on s’est tous reconnus dans cette histoire malheureusement, mais je crois que cette hypocrisie ne se limite pas seulement au mariage, il faut faire semblant à tous les stades de la société, si l’on veut être intégré !

17 06 2008
le Zèbre

La saison des tapages nuptiaux est ouverte.
Le zèbre, que je suis, n’aime pas les séances d’empiffrement, de frime et de ruine que sont les mariages.

17 06 2008
Splendindira

Mosquita : Merci de nous avoir fait découvrir ton blog! Déjà dans nos favoris

17 06 2008
Ascaride

Bonjour à tout le monde je vous envoie deux infos qui ne sont pas sans relation avec la belle et terrible relation que nous fait ci-dessus « Splendi ». Il y a deux siècles en France des marieuses
étaient chargées de trouver de bons partis à de plus ou moins riches héritiers, voire héritièresn mais à la marge, de façon à ce que les alliances entre familles se fassent sur des bases de nature à préserver le capital du mari voire à l’enrichir. Le petit capital de la femme étant en principe une condition très catholique à offrir à l’époux. Lui n’était pas tenu à la réciprocité et donc allait au bordel avant pendant et après: donc pas de problèmes nuls du style vont-ils finir par s’aimer et j’en passe. De nos jours bien sûr les temps ont changé avec la République laïque une indivisible etc… Quoi que cela n’est pas si simple car une circulaire européenne est venue se glisser dans nos amours vraies et débarassées de tout autre vilaine contigence. Il faut depuis une vingtaine d’années posséder un BTS pour pouvoir reprendre une entreprise agricole. Ce diplome n’est pas toujours détenu par les héritiers, alors il faut leur trouver une compagne catholique, vierge de préférence mais bon… titulaire du diplome et le mariage a lieu. Bref tout le monde s’en réjouit au moins officiellement. Mais qu’en est-il réellement de l’amour entre les époux qui ne manqueront pas de faire des enfants de tirer les vaches de faire les foins et la moisson ensemble? Je n’ai rien de valeur statistique en ce domaine à vous apporter. Les exemples autour de moi dans mon village semblent dire que les choses se passent bien. La préservation du capital, le grand pas le petit, serait donc un élément de nature à susciter de forts sentiments entre époux: forts et durables. Il y a aussi la version de cette phrase avec un « ? » De façon à aider à la réflexion je vous donne une autre anecdote. Le 14 juillet FETE NAT comme à l’époque nationale il y a fête à audeloncourt dans mon petit village champenois. Les hommes participent à un concours de jeu de quilles, les femmes reçoivent des lots complètement imbéciles c’est la tradition dans les deux cas.
En genrant un peu les choses on peut avancer que les quilles symboles phalliques peuvent être combattues entre hommes.
C’est la guéguerre quoi! Que les femmes avec leurs petites mains ne seraient pas habiles à ce jeu. Qu’il faut toujours les assister d’où le lot qui leur est remis. Elles sont défintivement trop… trop ce que les virils voudront pour les admettre au principe même de ce jeu viril! Ceux-ci ne prennent aucun risque, même symbolique, de se voir malmener la virilité! Sans doute virils le sont-ils restés bien que les bordels soient devenus rares. Et comme on dit de ce côté ci de la Mer de Cham avec une élégance que je vous laisse le loisir d’apprécier: « Un coup dans le cul ça ne compte pas! »
Les mariages brevetés auraient-ils des vertus que nous n’aurions pas soupçonnées? Bienvenue aux jeunes époux dans le monde qu’ils se choisiront librement, ensemble ou séparément. Claude près de chez Louise Michel 170608

18 06 2008
sweetoo

la saison des mariages commence et comme toi splendi je reçois des coup de fil m’annonçant quelques mariages fort insolites!!! des copines qui étaient y a peu célibataires ou avec d’autres gars !!! (same story qoi)… donc ça commence à m prendre par surprise et au lieux du très classique mebrok moi j dis kifach? we9tach? w 3lach? … et ça n fait que commencer

18 06 2008
Splendindira

@ sweeto : le couple de ce post refuse de dire « le comment du pourquoi », comme un pacte tacite et secret entre eux…

@ Ascaride : merci pour ce formidable cours d’histoire que l’on ne trouvera pas dans un manuel

@ le Zèbre : Dommage que tu n’aimes pas les cérémonies de mariage, ton caftan bicolore sous thème d’africanisme aurait fait sensation

@ Mamoun : je ne prône jamais le « faire semblant » et plutôt mourir que de simuler.

@ Amédé : oui ça fait froid dans le dos!

18 06 2008
5estrellas

suis-je invisible???!!

21 06 2008
DrWho

eh les filles,

rien de dramatique dans tout ça : le couple pourra divorcer qd ils veulent… et alors ???

c’est une expérience comme une autre, sauf que le décor n’est pas le g-sound ou le carré rouge…positivons les amies !!!!

btw, j’adore ce blog

23 06 2008
Mamoun

je suis complètement daccord avec toi.

23 06 2008
Le célib

pourquoi se marie t’on déjà ???

27 06 2008
charme psylle

tiens ça me rappelle, à quelques détails près (le Pinhas et le J. Daniels), une histoire similaire!!
le mariage de mes parents…
ils n’ont jamais divorcé… ils n’ont jamais été heureux ensemble non plus mais ça n’est qu’un cas parmi de milliers d’autres…

9 07 2008
kb

je m’dis quand même qu’il ne faut pas trop se fier aux apparences…c’est ta vision de la chose que tu nous projette…très bien soit dit en passant…certes les statistiques te confortent dans cette vision mais au delà des premières impressions il se crée souvent ce petit miracle qui fait que l’on s’attache l’un à l’autre…personnellement (histoire d’apporter un témoignage positif) j’ai 22 ans de mariage dans les bourses (les pattes ici feraient assez péjoratif) et je ne l’ai jamais regretté un seul instant même si lorsque on me pose cette question « êtes vous marié?  » je réponds : « un peu » histoire d’assumer mon côté rebelle
…tiens en écrivant cela il me vient cette idée qu’on devrait toujours ajouter un superlatif au moment d’annoncer son statut marital 🙂

kb…très marié

22 07 2008
Bélier

Kabé très marié 8)

& puis il y a celle qui se marie par Amour et celle amoureuse du Mariage !

25 07 2008
angeltita

Salam,

« Si l’on veut être intégré », je ne sais plus exactement qui a écrit cette phrase mais elle commence bien à me donner de l’urticaire!
L’integration, la société, le quediraton, les quenpenserontelles (spéciale dédicace à mes tendres chippies de tantes ^^), MARIAAAAGE…Des mots qui au simlpe et délicat contact avec mes oreilles provoquent une véritable révolte dans le quartier générale de mes neurones!

Tout en lisant, des images défilaient devant moi et me filaient une sensation de malaise que je ressens et que j’ai toujours ressenti vis-à-vis des mariages. D’ailleurs je déclare et avec une grande fierté que ça va faire bientôt huit ans que je n’ai assisté à aucun mariage. Non pas par manque d’invitations, mais juste pour le simple fait que le mariage est la plus grosse connerie qui n’est jamais existée!
Je n’ai jamais pu assimilé l’utilité d’une structure pareille. L’avantage à appeler un homme « rajli », ou que je sois appelé par quelqu’un « mrati »! N’est ce pas là le comble de la ringardise??
Ca servirait à quoi que je fasse une cerémonie, où j’inviterais des gens dont je ne me rappele même pas le nom et qui seront présents non par joie et soutien, mais pour voir que le mari ne sourit pas et que je fais semblant d’être heureuse (ce n’est pas personnel splendindira ^^). Cérémonie où je laisserais la peau des fesses en bouffe, tissus et quelques précieux métaux pour « m’engager » à un homme dont le doute qu’il ne soit LE BON m’étrangle..Qui certainement aprés les premiers mois de mariage commencera à me faire vivre un enfer et me sentir blasée et dégoûtée de la certitude que ce n’est vraiment pas lui le bon..Qui aprés notre premier enfant ne verra même plus que j’exsite..Et qui aprés quelques années (aprés quelques années?? je rêve!) me filera de l’hypertension tellement je m’éfforcerais à le supporter! Et j’en passe te j’en passe…

Du foutage de vie en l’air, c’est exactement ça le mariage!

Wa choukrane.

15 08 2008
masterbeatvolumaximum

Moi, j’ai décidé de divorcer avant de me marrier ! ça coute moins cher et comme ça on est pas déçus…

15 08 2008
masterbeatvolumaximum

—> Ascaride : T’as forcé sur le champagne le 14 juillet dernier ????!!!!!!

Non si je dis ça c’est juste que bon… ton histoire de genre sur les jeux de quilles, elle est un peu tirée par les cheveux. Mais bon, comme tu m’as l’air d’etre une vraie rebelle agricole, chouanne des temps modernes, révoltée anti nobilaire dans l’ame et figue re proue du nouveau Lumpen prolétariat, je soutiens ton combat !!!!

22 08 2008
Hamida Mentoufa

je suis pas d accord que ce soit triste ou à connotation mélancoliquen, where is the power flower purple flower desire ??? fumez la torche de l’espoir, c’est pas un cercle mais une spirale…
entre temps j’vais essayer d élargir le cercle de mes amis 😀

23 08 2008
Ascaride

Bonjour à tout le monde, un mot simplement pour dire que je suis un peu inquiet du retrait du texte sur la rencontre avec le vidéaste ou cinéaste dans le train et pas d’autres nouvelles depuis si les « casa » pouvaient me rassurer merci j’ai écrit un texte sur le jeu de quilles si on me le demande à crd-vaz@orange.fr je l’enverrai ici il pleut bien à tous et toutes claude

15 10 2008
Princesa

Je vous félicite chères déesses de Casallywood, votre blog est excellent.
Je suis actuellement plongée dans un dilemne que connaissent beaucoup de casablancais : entre le « metro boulot dodo » parisien que j’ai apprivoisé depuis 8 ans déjà et le « retour aux sources » que j’apréhende avec angoisse .

Vos posts me font « re »découvrir mon casablanca et m’aident à réfléchir …

Je veux bien retourner vivre dans mon pays auprès de ma famille mais la pression pesante de ma chère maman et de mes charmantes tantes m’étouffe (eh oui j’ai presque 30 ans et je suis célibataire vivant seule à Paris = honte pour la famille, mauvais exemple pour les plus jeunes et j’en passe!).

Tout le monde a un exemple de telle vieille fille desespérée à me citer pour m’encourager à trouver un homme illico presto et l’amour ? ça viendra après!
Je leur ferai lire ce post en éspèrant qu’elles aient pitié de mon âme sensible et qu’elles arrêtent de me pousser vers le sacrifice pour l’intérêt général.

Merci Splendindira.

15 10 2008
DrWho

Ladies

Où êtes vous ????

19 11 2008
Leila

Je me sens moins « extra terrestre »! Te lire me rassure, je ferais aussi partie de ceux qui ont peur de l’engagement durable, peur de décevoir, peur de souffrir, peur d’avoir peur !

J’espérais que ton histoire fut fictive, mais a priori elle est bien réelle! Quel gâchis !

13 12 2008
Nanou1208

Je viens de découvrir ce site. Captivant. Dommage qu’il y a plus rien depuis juin.

13 12 2008
Nanou1208

Je viens de découvrir votre site. Captivant. Intelligent, sensible et drôle. Dommage qu’il n’y ait plus rien depuis juin.

24 01 2009
Reb

J’ai décidé de modifier l’orientation de mes études vers un sujet qui semble avoir plus d »intérêt pour la communauté marocaine de blogueur – la liberté d’expression et les droits de l’homme Le nouveau sondage sur la Blogoma est disponible au lien suivant: http://www.surveygizmo.com/s/91515/blogoma-research

Ca ne devrait pas vous prendre plus de 15 minutes. Vous avez jusqu’au 16 Mars pour le finir. Merci!

6 04 2009
dr o phenyx

bonsoir les filles , que dire, un ami m’a orienté vers ce blog et je le remercie, ce qui devait être une lecture rapide sommaire par politesse d’un article de plus , fût un ravissement des sens , toute activité interrompue j’ai sorti de quoi me nourrir et confortablement assise j’ai cédé à la boulimie sensorielle à laquelle invite votre blog! très bon travail , joli clair et poignant tout comme cette analyse matrimoniale de notre société qui s’installe de plus en plus sur le mode populaire du speed rapide avant que le train ne parte , surtout que l’arrivée du tgv est annoncée ! en bref j’adoooore ! et étant new dans le monde des blogs je me suis permise de mettre votre blog comme premier lien 😉 sur mon blog! Je vous invite d’ailleurs à venir assister à la renaissance du phœnix ce soir !

cyber kiss for you ! à bientôt

24 05 2009
l'exencolère

cette histoire me rappele la mienne, demande de mariage réciproque par téléphone et confirmée sur msn 🙂 pas au point que vous imaginez, car il ya eu qq années auparavant une trame, une histoire ( tirée par les cheveux ) qui s’est soldée par une disparition des deux individus sans crier gare… et donc un miracle calculé par mon ex est survenu qq années plus tard; elle a réapparu dans un emballage que même les maîtres de hollywood ne sauraient confectionner… femme mature, proffessionnelle, physique de manequin, marketing de pointe dans le language, les sentiments et la sensibilité dignes d’une meryl streep dans un rôle d’heroine universelle… la totale quoi ! après qq échanges d’infos (stratégiques), de photos ( merchandising), de confidences basées sur les convictions profondes( c’est curieux cette impression que nous étions faits l’un pour l’autre… ! ), j’avais mordu à l’hameçon, pendant qu’elle était émue aux larmes, et abracadabra, hop on se marie ! sauf que le jour du mariage je souriais et j’étais aux anges, mon ex, elle était pâle ( fatiguée selon elle ) et je saurais plus tard qu’elle s’est mariée pour la cérémonie, et pas du tout pour la vie… la preuve est que le mariage a duré 3 mois 🙂

certaines filles marocaines sont beaucoup trop « émancipées » pour prétendre vouloir une vie de couple ou même une vie « normale » tout court ! celibataires, elles se comportent en intouchables mais forniquent pourtant avec le type ( voir qq types ) qui n’en a rien à cirer ! et même si elles ont des « amies intimes » et confidentes *(à qui elle ne disent pourtant pas tout…), tu découvres très vite, que ces « amies intimes » sont une sorte de meubles de salon, et cest même réciproque de la part de ces amies ! 🙂 tout ça baigne dans des huiles pas très saines, et promet que ça finisse en friture qu’il y ai mariage ou pas 🙂

je passe sur certains détails… comme la culture de l’empoisonnement de la vie quotidienne, les mensonges fait à soi même qu’il faut croire ou passer son chemin, l’atitude du naturel très superficiel en fait, l’amour du fric, l’amour de soi, l’amour du sexe siffredien :), l’amour de la culture des autres qui paraissent mieux émancipés, la frivolité, et avec ça; Mme veut tomber enceinte au plus vite, sans doute pour jouer le rôle d’une actrice enceinte au visage angélique, et dès que le bébé vient au monde, foutre le camps vers le rôle de la femme malheureuse avec enfant persécutée par le mari comme dans le film quoi ! bref, enfin c’est sûr, Mme demandait le divorce étant très malheureuse à partir de 2ème mois ( quand le compte en banque est presque vidé, et on n’en peux plus de faire du shopping ) ! ainsi soit-il, le divorce, comme la fin prévisible d’un très mauvais film à eu lieu ! avec les interminables soucis, haines, problèmes, etc qui vont avec ! le plus drôle est que les parents sont on dirait prédisposés à ce genre de fins… j’ai eu affaire à des beaux parents pragmatiques, et très à cheval sur la philosophie des dommages et intérêts que leur fille malheureuse est en droit de réclamer, même sans bébé…, donc j’ai pris un avocat, et j’ai découvert là encore un autre monde, celui des parents et des ex mariées qui se transforment en escrocs, fausses déclarations, factures, preuves à l’appuis !

à travers cette ex, j’ai découvert un monde incroyables de femmes marocaines qui lui ressemblent tout craché ! on dirait même que le maroc devient producteur de ce genre d’actrices issues des classes moyennes embourgeoisées ! très sérieusement, je pensais que les marocaines étaient tout sauf ça ! je pensais que les crapules étaient les hommes… mais j’ai découvert que la femme dans notre société peut effectivement être une crapule sans le savoir, et que la société marocaine dans l’état ou elle est fait justement tout pour qu’elle le devienne !

27 06 2009
Nom obligatoire

J’en ai parlé hier avec une amie entre les déhanchements de certaines et le balancements d’autres. Elle a la frousse, il a la frousse, elle veut, mais ne peut pas lui dire celà en face à face. Ils s’aiment mais n’osent pas ouvrire leurs coeurs. La crainte du first crush refont surface. Je lui ai posé une question simple: tu t(immagine à circuler toute naked dans l’appart de temps à autre? Comme ça, sur un coup de tête? C’est une manifestation de totale fusion à l’intérieur d’un couple. Sa réponse? Aucunne, Et je ne m’attendais pas à en recevoir parceque cela demande mise en situation.
Toutes et tous à chercher une raison de ne pas plus que celle de…Des choix qui capotent, d’autres qui se réaffirment, mais sutout un mode de vie à choisir.
LE couple c’est d’abord et enfin 2, qui s’exposent intelligemment, jamais à outrance.
Les exigences d’aujourd’hui les pressent à jouer à la brad/jolie, X/Y…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :